ostéopathie bébés: conseils aux parents

Vous venez de consulter un ostéopathe pédiatrique pour votre bébé, nous vous donnons certains conseils pour que celui-ci soit plus confortable et rassuré. Voici donc quelques pistes pour l’apaiser s’il est agité et/ou pour pérenniser l’efficacité de la consultation ostéopathique.

 

Pour porter votre bébé, de 0 à 12 mois.

 

  • Ne pas soulever par les aisselles car sa tête n’étant pas stable, votre bébé peut subir l’équivalent « d’un coup du lapin » et va raidir son dos. Le soulever en prenant les fesses et la tête, ses genoux sont repliés vers son ventre, son menton légèrement baissé. Le dos de bébé est alors semi-arrondi.  Votre main soutient son crâne (et non sa nuque).
  • Dans les bras, mettez son dos contre votre ventre en soutenant fesses et cuisses de façon à ce que ses genoux soient plus hauts que ses hanches. Son dos est « semi arrondi ».
  • Dès 4-5 mois, portez votre bébé sur votre hanche, d’abord dos contre vous puis face à vous au-delà de 9 mois. Eviter encore de le soulever par dessous les aisselles.

 

De 0 à 4 mois : la position allongé est préférable.

 

  • Les mobiles et les arches d’éveil, s’il y a en a, seront placés de préférence au-dessus de ses hanches, pour lui permettre de mieux placer son regard et orienter ses mains et ses pieds vers l’avant.
  • Le siège-auto est à réserver aux déplacements.
  • Le transat, doit être sans raidisseur. Pour cela, ôter les planchettes sous le tissu, il deviendra un hamac confortable.

De 4 à 12 mois : positions semi-assise puis assise (au-delà de 8 mois) possibles 

  • Mais la position au sol à plat dos reste toujours la plus adaptée à son développement. Alterner les supports.
  • Même si bébé tient assis, mettez-le encore à plat dos, ainsi il tentera de s’asseoir seul.

Pendant la tétée

  • La position enroulée est la aussi confortable. Un bras dans le dos du bébé peut le raidir : soutenez-lui alors la tête avec une main et veillez à ce que ses genoux soient repliés. Vous pouvez vous aider d’un coussin type «  coussin d’allaitement » pour caler votre bras et d’un petit tabouret sous vos pieds (ces précautions soulageront aussi votre dos).
  • Au biberon, penser à alterner des 2 côtés (bras droit puis gauche).
  • Quelque soit votre position pour le nourrir, veillez à ce que sa position soit un peu redressée pour éviter les reflux.

Pour les balades à pied

  • A partir de 4 mois, quand bébé tient sa tête, un portage en écharpe ou en porte-bébé physiologique soutenant les cuisses est bien adapté ; il permet un soutien confortable tout en respectant la physiologie du bébé. Le visage de bébé doit être dégagé du tissu en permanence et tourné vers l’extérieur, d’un coté puis de l’autre.
  • Le porte bébé dit « ventral » cambre trop bébé (suspension des jambes dans le vide)

Eviter les stimulations nocives

  • Bébé doit s’asseoir et ramper avant de se mettre debout ! Ne pas l’encourager à se mettre debout avant qu’il ne le fasse de par lui-même. Même si cela l’amuse !
  • Ver 6-8 mois, le trotteur (ou « youpala ») est fortement déconseillé : il cambre trop bébé, l’incite à marcher sur la pointe des pieds, et il est la source de nombreux accidents (chutes, etc.)
  • Inconfort : ne l’habillez pas avec un body ou pyjama trop petit.
  • Permettez à votre bébé de ramper, de marcher à 4 pattes, de pratiquer la marche de l’ours(jambes tendues, fesses en l’air) qui aide à la mise en place de la latéralisation. Il se redressera ensuite facilement avant de marcher. Le déplacement sur les fesses n’est pas à encourager.

Si le bébé régurgite

  • Mettez un matelas anti-régurgitation au niveau du tronc et de la tête avec une serviette roulée sous ses genoux pour assurer sa détente.
  • Pour le portage, veillez à le maintenir « en dos semi-arrondi », ce qui limitera les tensions de son système digestif.

 

Si bébé a le crâne plat (plagiocéphalie postérieure d’origine possessionnelle ou cranioplagie posturale)

  • Quand il est éveillé, vous pouvez le mettre dans un « cocon », un coussin d’allaitement, ou un gros coussin en billes de polystyrène.
  • Dans la journée, vous pouvez le coucher alternativement sur l’épaule droite puis gauche avec un cale-bébé, en favorisant le coté où il ne tourne pas la tête, toujours sous surveillance !
  • LA nuit, laissez-le à plat dos ou mettez une cale (2 à 3 cm) sous son matelas au niveau de la tête du côté où il tourne facilement (sous l’effet de la gravité le poids de sa tête lui fera tourner la tête du côté opposé).
  • Stimuler passivement la rotation de tête du côté où il ne tourne pas spontanément : la lumière, les objets attractifs, l’allaitement (ou biberon) etc…jusqu’à l’obtention de la symétrie, ensuite varier les stimulations.

 

En résumé, votre bébé a besoin de moments de calme, des portages alternés, stimulations diverses.

 

 

Michael Tiberghien

Ostéopathe DO au cabinet Bien naître et maternité de Valenciennes, et au cabinet paramédical de Thumeries

Tél : 06 43 62 77 72 

 

                                                                                                                                      

Laisser un commentaire